Logo du CNR Formations - Ecole de Naturopathie

Depuis 1984

CNR Formations

Collège de Naturopathie Ressourcée

FORMATIONS DE NATUROPATHIE EN PRESENTIEL + EN DISTANCIEL +

Formations de Naturopathe Iridologue
Formations de Praticien en massages bien-être

Foire aux questions

L’âge minimum est dépendant des niveaux et pré-requis ( se reporter aux cursus) selon chaque formation.

En général, les entrées en stages peuvent se faire toute l’année, mais avec quelques différences selon les formations:

  • Pour la formation de Naturopathe Iridologue: l’élève peut intégrer le groupe à n’importe quel stage, l’essentiel pour lui étant de réaliser la totalité des 45 stages en école prévus pour cette formation. Il terminera 3 ans plus tard à la date anniversaire de son inscription.
  • Pour les formations de Réflexologie: l’entrée en stage est généralement possible au début de chaque trimestre: septembre, janvier ou avril, les formations de chacune des spécialités abordées en Refléxologie se réalisant chacune sur 1 trimestre.
  • Pour les formations de Praticien en Spa, il est possible d’entrer en stage à chaque nouvelle technique enseignée.

Une demie journée est proposée à chaque personne qui souhaite sentir l’ambiance d’un stage. Cette demie journée est gratuite mais non renouvelable. Aucun support de cours ne sera distribué pour ce stage “test”.

Nos stages sont exclusivement réservés à la formation professionnelle, et non ouverts au grand public. Aucun stage de nos cursus de Naturopathie ne peut donc être suivi “à la carte”. Lorsque l’élève s’inscrit pour suivre une formation, il le fait pour apprendre un métier et s’engage pour 3 années (contrat reconductible chaque année par accord tacite).

Oui, à condition de faire l’ensemble des stages prévus pour la technique que vous choisissez. Exemple: Réflexologie plantaire = 3 stages, Hotstone  : 2 stages. Notez bien cependant que les tarifs sont plus élevés lorsque l’élève suit ses cours “à la carte” que s’il s’inscrit pour la formation complète.

Marre d’être infirmière ?

Après des années d’exercice, il est possible que vous en ayez marre d’être infirmière, que vous ne veuillez plus être aide-soignante, ou que vous doutiez de tenir encore longtemps dans votre profession médicale. Que faire d’autre avec son diplôme d’état ? Quelle évolution professionnelle est possible ?

Oui, il est possible de ne pas renoncer à ce qui vous a fait choisir ce métier de passion et de vocation, de continuer à prendre soin des autres mais différemment.

Et si vous faisiez une reconversion certifiante pour devenir naturopathe ou praticien en massage bien-être ?

Parmi les reconversions cohérentes et valorisantes, il y a tout le domaine des pratiques du Bien-être. Naturopathe, réflexologue, sophrologue, masseur bien-être, relaxalogue : la liste est longue et votre diplôme initial sera un vrai atout.

Pendant le cursus d’enseignement

Pour les cours, vous serez déjà bien calés en anatomie-physiologie par rapport aux autres stagiaires

Dans votre futur métier

Ensuite, dans votre pratique quotidienne, vous aurez l’avantage :

  • De maitriser dès le départ les aspects plus « médicaux » : pré-connaissance de certains traitements suivis, de certaines pathologies, des structures médico-sociales locales…
  • De connaitre déjà une clientèle susceptible d’être intéressée par des consultations
  • D’être recommandés par d’anciens collègues soignants pour certaines personnes qui auraient besoin d’un accompagnement naturopathique ou de soins naturels complémentaires.

Le financement

Vous pouvez financer indépendamment votre formation, mais à noter, votre employeur peut vous aider selon votre projet. Par exemple, pour certains préparateurs en pharmacie, l’employeur a financé tout ou partie de la formation, pour bénéficier en retour des conseils naturopathiques au comptoir ou en rayon.

Le CNR Formations : expertise, flexibilité et des vraies valeurs mettant au centre l’humain, et la qualité du temps

Le CNR formations propose des formations accessibles aux aides-soignantes, infirmières et autres métiers du médical, quelque soit votre âge, même après 50 ans ! En plus de notre expertise de près de 40 ans et de la flexibilité de nos cursus (en distanciel ou en présentiel), nous mettons l’accent sur l’épanouissement personnel, cette harmonie intense entre Soi, les Autres et la Nature.

Parmi nos anciens élèves, nous comptons une centaine d’infirmières – infirmiers, aides-soignantes -aides-soignants, préparateurs ou préparatrices en pharmacie, voire des pharmaciennes – pharmaciens, qui ont pu faire évoluer leur carrière professionnelle, éviter leur burn-out, concilier plus confortablement leur vie personnelle et leur travail et s’épanouir en accompagnant plus naturellement les autres. Qu’est devenu leur vie ? Ils ont pu :

  • Exercer à côté de leur métier d’origine (passé à temps partiel ou non) pour proposer une prise en charge différente : conseils hygiéno-diététiques, plantes, soins complémentaires…
  • Devenir naturopathe à 100%
  • Renforcer leur curriculum vitae pour travailler dans certaines structures ou entreprises. Par exemple certaines grandes entreprises du secteur du bien-être peuvent rechercher des infirmières du travail avec une double compétence en naturopathie.

Pour plus d’informations, contactez-nous au 05 46 99 97 64 ou parcourez plus en avant notre site internet www.naturopathie.com.

FORMATION NATUROPATHIE : QUELS DEBOUCHES PROFESSIONNELS ?

 La naturopathie est un métier riche, passionnant, qui apporte « du sens » et le sentiment d’être utile, en prenant soin des Humains et de la Nature. Comment bien vivre de la Naturopathie ? Quels sont les débouchés pour un naturopathe et à quels salaires peut-on prétendre ?

Il existe un large éventail de débouchés pour le naturopathe une fois son certificat en poche.

 

NATUROPATHE : INSTALLATION EN LIBÉRAL

La majorité des Naturopathes s’installent en libéral, en tant qu’indépendants, sous forme d’entreprise :

micro-entreprise, forme à privilégier si le chiffre d’affaires annuel projeté est inférieur à 77700€ et les charges et frais fixes bas
entreprise individuelle ou EURL, à choisir notamment si les frais fixes et charges escomptées sont élevées (location de locaux, frais de transport, matériel…).

Voici les options en pratique :

 

Ouvrir son propre cabinet de naturopathie

Il est possible de louer un cabinet à temps complet ou à mi-temps. Dans la plupart des villes, il existe des locaux dédiés aux professions libérales qui souhaitent s’installer. L’idéal est de trouver un lieu en phase avec votre image et d’adapter le nombre de jours hebdomadaires de location à votre volume de clients. Pour des transitions douces, certains font leurs consultations à temps partiel et gardent leur ancienne activité le reste du temps. Cela peut être aussi confortable de démarrer à 2 – 3 jours par semaine, puis d’augmenter au fur et à mesure que la clientèle se construit.
Vous pouvez également exercer à domicile, en dédiant une partie de votre lieu de vie aux consultations. Cela permet des économies, tout en personnalisant votre cabinet à votre goût, et peut laisser beaucoup de souplesse pour la vie familiale. Pensez dans ce cas à comment vous allez gérer physiquement et psychologiquement la séparation vie professionnelle / vie privée (entrée séparée, bruit…).
A noter que les consultations à distance (par téléphone, en visio…) se développement énormément. Cela offre de la flexibilité sur le lieu et les horaires auxquels vous pourrez exercer. Cela peut être votre business modèle, mais en réalité les naturopathes font souvent un mélange des deux (sur place ou à distance) selon les possibilités et le profil de leurs clients.

 

S’associer à d’autres praticiens

Il s’agit de partager ses locaux avec d’autres praticiens complémentaires tels que ostéopathes, psychologues, hypnotiseurs, sages-femmes, sophrologues…  Cette option peut être particulièrement pertinente pour développer l’image de structure de bien-être global. Elle permet d’établir des collaborations professionnelles et de capter plus facilement des clients qui seront recommandés par vos collègues (et vice versa !). La clé est de bien choisir les praticiens avec qui vous travaillez et de caler les règles de fonctionnement et de déontologie professionnelle.

 

Se spécialiser

Selon vos affinités, pour être encore plus efficace dans votre façon de soigner et pour vous démarquer de vos concurrents, développer une spécialité est une bonne démarche. On peut se spécialiser sur une cible de clients (accompagnement de la femme, bébés, troubles digestifs, stress et sommeil…) et/ou sur une technique (réflexologie, iridologie, kinésiologie, relaxologie …).

Certains créent aussi leur structure d’accueil :  éco-lieu, centre de retraite, ou chambres d’hôtes où les clients pourront se reconnecter à la nature et profiter de divers soins naturopathiques.

Pour construire votre business plan, réalisez toujours une étude de marché pour voir ce qui est déjà bien pourvu et ce qui peut manquer sur votre secteur.

 

Tendances de rémunération

Les naturopathes exercent librement au sein d’une profession non réglementée. Ils établissent librement leurs tarifs qui sont fonction de leur notoriété et de leurs spécialisations. Le prix d’une consultation est généralement autour de 50 à 90€ / séance, mais parfois plus pour certains très renommés ou très spécialisés.

Se faire connaitre est donc essentiel. Cela passe par un plan de communication intelligent, auprès de sa cible client, auprès des autres praticiens et par le bouche-à-oreille positif.

Les naturopathes peuvent également tirer des revenus de la vente de produits naturels ou appareils de santé naturelle dans leur cabinet.

 

NATUROPATHE : SALARIE OU EN MISSIONS POUR DES ENTREPRISES

Pratiquer au sein d’une structure de santé bien-être

Vous pouvez également être employés par un centre spécialisé dans le bien-être, par exemple établissements thermaux, thalassothérapies, centres de remise en forme, salles de sport, cliniques privées … Le contrat peut être un contrat de salarié ou de prestataire de services.  A noter que de plus en plus de structures médicales développent des collaborations avec des praticiens de médecines douces : maisons de retraites, centres de rééducation et maisons de convalescence, hôpitaux…

 

Travailler pour des entreprises du secteur privé avec une double compétence

Certaines entreprises d’autres secteurs ont besoin des services des naturopathes. Travailler pour elles peut offrir un revenu fixe rassurant.

Les magasins bio, les boutiques de ventes spécialisées dans le bien-être, voire certaines pharmacies, parapharmacies ou mutuelles embauchent des naturopathes à plein temps ou temps partiel pour dispenser des conseils éclairés à leur clientèle et donc aider à la vente.
Les entreprises fabricantes ou distributrices de produits de santé naturelle (tels que huiles essentielles, diététique, compléments alimentaires, cosmétiques), des structures qui accompagnent le coaching personnalisé autour des problèmes de poids ou du bien-être…etc., peuvent être séduites par une double compétence naturopathe et professionnel des achats, du marketing, de la communication ou autre. Le certificat de naturopathe peut alors être un vrai accélérateur de carrière.

 

NATUROPATHE : ANIMATEUR, FORMATEUR, CONFERENCIER, AUTEUR

En complément du reste ou à plein temps selon le succès rencontré, certains naturopathes communiquent les valeurs de la naturopathie et en vivent.

 

Faire des animations pédagogiques

Le naturopathe peut offrir des prestations ponctuelles ou régulières à de multiples profils d’entreprise, via des ateliers découverte ou ateliers pratiques, via des conférences ou webinaires. Les sujets peuvent être multiples mais seront surtout autour de la prévention santé avec des techniques naturelles : renforcer son immunité avant l’hiver, gérer son stress ou ses émotions, améliorer ses performances, cuisiner diététique & vitalité….

 

Enseigner

Après quelques années d’exercice, vous pouvez devenir formateur à votre tour, dans une école de naturopathie pour bien former les futurs praticiens, mais aussi pour certaines autres qui proposent des modules (diététique, esthétique…)

 

Écrire

La naturopathie bénéficie d’une bonne image auprès du grand public. Il existe de nombreux ouvrages de santé naturelle écrits par des naturopathes. La thématique peut être générale ou ciblée. Pourquoi pas apporter vous aussi votre pierre à l’édifice, avec votre spécialité et votre sensibilité personnelle ?

 

NATUROPATHE : CREER ET FAIRE EVOLUER VOTRE MIX D’ACTIVITES SELON VOTRE CŒUR ET LES BESOINS

Beaucoup de naturopathes se créent un mix d’activités qui leur ressemble, qui concilient :

leurs besoins personnels (familiaux, financiers)
leurs compétences
la demande du « marché » : clients particuliers, entreprises…

 

En conclusion, les débouchés après une formation de naturopathe sont nombreux. Restez passionnés et curieux. Sachez persévérer mais également évoluer. Comme toute reconversion, cela peut prendre parfois un peu de temps avant d’être confortablement installés. Parfois aussi il faut savoir saisir des opportunités que l’on n’avait pas envisagées au départ.

 

 

Aller au contenu principal